Les mensonges qu’on vous a racontés sur Emile Coué et la méthode Coué

  • J’aimerais rendre justice à un homme : Emile Coué.

    Ainsi qu’à sa méthode : la méthode Coué. La loi de l’attraction fonctionne d’ailleurs en partie avec cette méthode.

    On trouve aujourd’hui tellement de personnes affirmant que l‘efficacité de la méthode Coué est quasi nulle, que c’est du vent et qu’elle ne sert à rien, qu’il me semble important de préciser certaines choses.

    Car avant de parler de son efficacité, peut-être que ces personnes gagneraient à connaître l’exacte définition de la méthode Coué.

    Je réalise que bien souvent la définition qu’ont les gens de la méthode Coué est totalement fausse.

    Je ne suis pas contre le fait de remettre en cause l’efficacité de la méthode … si on connaît bien la pensée de Coué.

    Mais combien ont réellement lu et étudié les ouvrages de M. Emile Coué ? Combien ont pénétré l’esprit de la méthode ?

    Pardonnez-moi d’être un brin direct, mais beaucoup parlent sans n’avoir rien compris aux principes de l’autosuggestion tels que la méthode Coué les présente.

    « Je vais bien, tout va bien »

    Il faut bien concéder, c’est vrai, que l’opinion populaire n’aide pas à se séparer des conceptions erronées que l’on se fait d’une philosophie ou d’une pratique.

    Tout le monde connaît les boutades d’un humoriste bien connu « je vais bien – tout va bien ».

    Quand il dit ça, Dany Boon a raison.

    C’est entièrement vrai que, lorsqu’on vous êtes malades, angoissés ou terrifiés, le simple fait de répéter : « je vais bien tout va bien » ne change pas grand chose à votre condition.

    Mais vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’Emile Coué n’a jamais dit le contraire.

    C’est même ce qu’il affirme expressément.

    Emile Coué fait une distinction entre l’imagination et la volonté.

    Pour simplifier, disons que, dans ses mots à lui, ce qu’il appelle l’imagination, c’est votre subconscient.

    Et ce qu’il appelle la volonté, c’est votre mental, votre rationnel issu du cortex cérébral.

    Pour lui, lorsqu’il y a conflit entre l’imagination et la volonté, c’est toujours l’imagination qui l’emporte.

    Comme il l’écrivait : « l’insomniaque veut dormir comme l’alcoolique veut quitter son état, mais cette volonté ne suffit pas. Il ne s’agit pas de vouloir guérir, mais de s’imaginer guéri. »

    La méthode coué s’adresse à votre inconscient pas à votre mental !

    Avez-vous déjà expérimenté cette situation ?

    Vous êtes avant une réunion, une compétition importante ou une prise de parole en public et… votre rythme cardiaque augmente, vous vous mettez à transpirer.

    Ceci est un mécanisme naturel de votre inconscient (j’en parlais déjà en expliquant pourquoi vous ne devez pas nécessairement tout le temps avoir de la confiance en soi).

    Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul à vivre cela. Pensez à toutes ces stars du théâtre qui ont toujours le trac même après 1000 représentations.

    Votre subconscient est aux commandes, c’est lui qui vous envoie ces signaux.

    Dans ces situations, le simple fait de vous répéter mentalement : « je n’ai pas peur je n’ai pas peur » ne suffira pas à l’emporter sur votre subconscient.

    Je vous rappelle que nous sommes constitués à 99,99 % d’automatismes. Et heureusement d’ailleurs : c’est grâce à cela que nous survivons.

    Le subconscient est donc bien plus présent, et puissant, que le mental.

    C’est exactement ce qu’Emile Coué a toujours affirmé.

    Emile Coué, hypnotiseur et praticien de la loi de l’attraction

    Pour illustrer ses postulats de base, Emile Coué citait souvent le texte de Blaise Pascal sur le vertige et la volonté.

    Supposons que vous placiez une planche de 8 mètres de long et de 20 cm de largeur sur le sol.

    Pouvez-vous marcher dessus ? Je pense que oui.

    Imaginez maintenant que je vous demande de marcher sur la même planche, mais, placée entre deux toits d’immeubles. Êtes-vous prêt à vous lancer ?

    Probablement pas. Pourquoi ?

    Dans ce second cas, la peur du subconscient (mécanisme de survie) transcendera le rationnel.

    Malgré tous vos efforts de volonté possibles, il serait difficile de ne pas chuter.

    Car lorsque la planche est au sol, l’imagination (votre inconscient) vous dit que la traversée est facile. Lorsque la planche est en hauteur, vous imaginez (votre inconscient voit) la chute.

    Dire que la définition de la méthode coué consiste à bêtement se répéter des formules tel un perroquet, c’est n’avoir rien compris à l’objet de cette technique.

    La méthode Coué est très proche de l’hypnose. C’est d’ailleurs avec des exercices d’hypnose que le pharmacien débutait ses séances ou ses causeries publiques.

    Je ferai même un rapprochement entre la fameuse Loi de l’attraction, très populaire de nos jours, et la méthode Coué.

    Dans les deux cas, il ne s’agit pas de répéter « je veux je veux je veux », en restant à l’échelle ineffective du mental.

    Dans les deux cas, il s’agit de consciemment reprogrammer son être profond (son subconscient), que ce soit par la répétition de suggestions, d’affirmations positives ou de visualisations.

    Il s’agit d’influencer l’imagination, pour la faire aller de concert avec la volonté.

    C’est un travail afin d’harmoniser ce que l’on veut consciemment (guérir, être en confiance, joyeux, etc.) avec ce que l’on vit et qui est déclenché par l’inconscient.

    La phrase magique d’Emile Coué était bien sûr : « tous les jours à tout point de vue, je vais de mieux en mieux« .

    Mais il faut la répéter en léger (ou profond) état de transe, ou alors avant le sommeil.

    Les ouvrages d’Emile Coué sont faciles à lire et vraiment très instructifs.

    Ils m’ont d’ailleurs inspiré lorsque j’ai crée Marchez-Activez, une méthode vous permettant de vous débarrasser des blocages inconscients et d’activer votre confiance en soi, simplement en marchant 15 minutes par jour. Je reçois chaque de nombreux témoignages sur les bienfaits de cette méthode :

    Voici une vidéo de présentation de la méthode : Cliquez ici pour voir directement la vidéo >>>>

     

     

    39 commentaires

    1. Bonjour Greg,

      Alors là, oui, 100% en accord avec ton article.

      Il y a tellement de choses que l’on dit et qui ont été traduite un peu trop rapidement. Quelle différence entre : Je vais bien, tout va bien … et : tous les jours, à tout point de vue, je vais de mieux en mieux …

      La pensée positive est une bonne chose, mais elle ne suffit pas. Cela me fait penser à ceux qui ont dormi dans des abris de fortunes durant les grands froids. Ils n’ont sûrement pas dit : J’ai pas froid, le froid ne m’atteint pas …

      Bonne fin de journée

      • Bonjour Madeleine,

        Oui, ton exemple est très pertinent ! Lorsqu’on est gelé, se répéter « je n’ai pas froid-je n’ai pas froid » ne pourrait guère améliorer la situation.

        C’est vrai que souvent, on prend des raccourcis pour expliquer les choses mais alors, malheureusement, les subtilités d’une méthode ou d’une pensée sont travesties !

    2. Il me semble que Emile Coué n’a écrit qu’un livre: « la méthode Coué ».
      Il en existe une version brochée et une en livre de poche Marabout.
      C’est une méthode qui utilise l’auto-suggestion et qui s’apparente à l’auto-hypnose en ceci qu’elle nécessite confiance, croyance et foi(sens non religieux).
      Il ‘agit de dompter progressivement son imagination.
      Si vous êtes intéressé j’aimerais bien écrire un article invité sur la méthode Coué sur votre blog.
      Je relirais le livre pour en faire une chronique.
      Est-ce que çà vous dit?

      • Bonjour Martine,

        Bienvenue sur ce blog, et merci pour ce premier commentaire !

        IL me semble aussi que Coué n’a pour manuscrit principal que la « méthode Coué », mais j’ai lu il y a quelques temps les Oeuvres complètes aux Editions buissières, où il y a quelques textes complémentaires et des chroniques de journaux d’époque à propos de ce Virtuose : ils sont très instructifs.

        Puisque tu le proposes pour la chronique, avec grand plaisir ! Cela me donnera l’occasion de redécouvrir l’oeuvre sous ta plume.
        Je me tiens à ta dispo, nous pourrons échanger par MP.

        Amicalement,

        Grégory

        • Ces textes des journaux d’époque doivent être passionnantes…
          Quant à la chronique, je vais m’y plonger!
          Je te recontacterai dès que j’aurai fait une 1ère ébauche.
          Amicalement.
          Martine

          • Alain Guillaume

            Salut Martine, je suis fan des textes parlant de la pensée positive. ce serait un plaisir pour de parler avec des personnes du métier comme vous pour d’autres connaissances supplémentaires. Ce serait un grand plaisir pour moi de vous lire et approfondir avec vous certains éléments en MP.

    3. Se programmer pour réussir, demande du travail sur soi, de l’exploration intérieure et de la persévérance.

      La grande erreur à mon sens que la plupart des gens font lorsqu’ils programment leur succès futur, c’est de se représenter des états matériels (une belle maison, une grosse voiture, des tas de billets qui tombent du ciel) .

      Alors que le message de Monsieur Coué parle, si je ne me trompe, de travailler sur son état émotionnel.

      Que ressentirez-vous lorsque vous aurez atteint cette situation que vous désirez tant? Et c’est l’association de votre rêve avec vos émotions qui vont vous propulser vers votre meilleur potentiel!

      Merci pour ce rappel, Greg!

    4. Bonjour Grég,

      Je note l’exemple de la planche qui est très révélateur et vrai.
      On voit clairement ce qui se déroule au niveau de l’imagination et du mental.

      D’ailleurs, j’ai fait un test ( car j’aime bien en faire:)) durant les dernières semaines de « grand froid » en France. Au lieu de me dire  » j’ai pas froid, j’ai pas froid » je m’imaginait en marchant dans la rue que le soleil était intense et que ce soleil d’été me faisait transpirer, et ça marchait ! ( je veux pas dire que j’ai commencé à transpirer, mais que je n’avais plus froid durant cette minute ).

      Mon exemple rejoint ce que tu voulais dire il me semble

      • Salut Al,

        Merci pour ton exemple.

        Oui c’est vrai qu’en se conditionnant, si notre représentation est assez forte (c’est-à-dire imprégnée en nous et qu’elle ne reste pas seulement au niveau mental), alors on peut vivre des choses surprenantes !

      • L’imagination l’emporte toujours sur le mental.
        A l’opposé de votre exemple il y a celui de cet homme mort de froid dans un camion frigorifique parce qu’il croyait que le système de réfrigération était en marche alors que ce n’était pas le cas!

        • Coucou Martine,

          Oui, tu as raison de citer cet exemple dont je parle souvent aussi.

          En fait, il n’est pas tellement éloigné de mon propos : car certes, il a cru, au départ, mentalement, qu’il était enfermé dans un camion frigorifique en marche. Mais qu’est-ce qui l’a fait mourir de froid ?

          Est-ce son mental qui a été à l’oeuvre pour faire baisser sa température corporel, commencer à l’engourdir, etc. ?

          Non, car lui, mentalement, il voulait certainement vivre.

          C’est bien son inconscient qui a pris le dessus et qui a crée ces manifestations physiques.

          Là où tu as raison, c’est que le mental a été si fort, la croyance si forte, qu’elle a été pleinement adoptée par le subconscient qui l’a traduite en réalité pour cet homme.

          Donc tout est parti d’une croyance mentale qui s’est ensuite imprimer et qui a actionné le subconscient.

          • Oh! Je vois qu’il y a un malentendu! Je me suis mal exprimée.Désolée!
            Moi aussi dans cet exemple je met en avant l’importance de l’imagination.
            lorsque je dis « à l’opposé » je réponds à Alexandre qui luttait contre le froid avec son imagination et dans le camion l’imagination a à l’opposé amené la personne à mourir de froid …sans raison!
            Nous disons la même chose!

            • Le malentendu vient de moi Martine ! :-)

              Effectivement je pensais que le commentaire m’était destiné.

              De toute façon, dans tous les cas, c’est OK :-)

    5. Bonjour Greg,

      J’ai eu l’occasion de lire cet ouvrage, il y a quelques années.
      Il est bien que tu apportes quelques précisions car effectivement cette méthode est souvent tournée à la « caricature ».
      C’est souvent le cas de toute « science » qui pour être transmise au grand public est vulgarisée, donc forcément un peu réduite et parfois même perd de sa substance originelle.

      En même temps c’est la rançon de la gloire, il existe peu de « méthode » citée et connue pratiquement par tous. Forcément, de bouche en bouche, elle se déforme un peu.

      Bonne soirée

      • Coucou Claire,

        Oui, tu as raison, la généralisation se fait souvent au détriment de la rigueur et de la précision.

        C’est tout de même dommage quand cela en vient à créer des contres-sens importants où l’on arrive à faire dire à quelqu’un (ou à une philosophie) l’inverse de ce qu’il disait au départ !

        Vis une belle soirée également.

    6. Bravo de réhabiliter Emile Coué !

      Je partage pleinement l’avis de cet article.

      Emile Coué, c’est aussi quelqu’un qui n’a pas fait mentir le dicton « Nul n’est prophète en son pays »…

      Aux Etat-Unis, sa méthode a été très bien accueillie et il faisait figure de référence.

      Etonant, non ?

      Il y a un petit livre très court et sympa à lire sur la méthode Coué, écrit par René Centassi, dans la collection Essentialis (éditions Bernet-Danilo). Si ce n’est pas épuisé, je le recommande vivement !

      Bonne soirée à tous.

      Samuel

      • Coucou Sam,

        Heureux de te voir parmi nous.

        Oui, Coué a eu un grand succès aux United States :), il déplaçait des foules !

        Merci pour la référence biblio, je ne l’ai pas lu celui-là !

        Bonne soirée à toi également.

    7. Salut Grégory,

      Effectivement, une partie de la méthode Coué vient d’être validée scientifiquement.

      Justement j’en parlais dans l’article que tu trouveras en lien de mon commentaire.

      Avec les références exactes si ca t’intéresses 😉

      Ce n’est pas le fait de formuler les choses qui marchent, c’est le fait d’adopter une attitude en conformité avec l’auto-suggestion

      exemple : sourire quand on se fait l’auto-affirmation que l’on est heureux.

      • Salut Jean-Yves,

        Merci de passer par ici, c’est cool !

        Oui j’ai bien lu les références sur ton Blog, c’est génial ça !
        Effectivement, c’est ton article est en plein dans le mille.

        Bon, je n’avais pas nécessairement besoin de l’appui de la science pour être persuadé du fonctionnement de la méthode coué, mais c’est toujours agréable d’avoir une caution scientifique. Cela diffuse de façon plus crédible aux yeux de l’opinion des pratiques qui peuvent être taxées de « fantaisistes » !

        • T’inquiètes, je repasserai ici souvent !

          Ca fait plaisir de voir des gens qui se bougent, qui ont la pêche et qui en plus sont sympas :)

          Les gens ne voient de la méthode Coué que la formulation en elle-même, mais cela va bien plus loin que cela comme tu as su le montrer

    8. Oui Marie-No,

      Avec plaisir pour le rappel :)

      C’est vrai que si on ne vise que les choses matérielles, cela est moins puissant que d’aller chercher le « pourquoi du pourquoi », la raison qu’il y a derrière à vouloir cela.
      Là, on touche réellement aux valeurs de la personne, et à son identité : c’est ça qui va lui permettre d’évoluer plus puissamment.

    9. Bonsoir Greg,

      Les bons et les mauvais cotés de la méthode Coué ! Le débat n’est pas près de s’éteindre, tant au point de vue populaire que scientifique.

      Sans entrer dans ce débat (et pourtant c’est pas faute d’en avoir envie), pour ce soir (on est fatigué), je retiendrais juste l’idée que :

      « lorsqu’il y a conflit entre l’imagination et la volonté, c’est toujours l’imagination qui l’emporte. »

      C’est là qu’est l’os, hélas !

      Une simple référence traditionnelle pour illustrer mon propos :

      En médecine traditionnelle chinoise (5000 ans de pragmatisme) :

      – l’imagination, c’est le « Roun ».

      – le rationnel, c’est le « I ».

      Le problème N°1, c’est que le Roun ne l’emporte sur le I que parce que ce dernier a des failles. Il vaudrait donc mieux soigner ces failles que d’en profiter lâchement.

      Le problème N°2, c’est que le Roun est plein à craquer de « Koueï ».

      Qu’est-ce qu’un Koueï ?

      Dans le temps, on appelait ça « démon » ou « esprit ».

      Aujourd’hui, disons : « virus informatique » ou « programme malicieux ».

      Bref, l’imagination est pleine de miasmes. Et lui confier les rênes, même si ça booste la bestiole, n’est peut-être pas une si bonne idée que ça, à terme !

      A l’occasion, demandez ce qu’il en pense… au Dr Faust.

      Bernard

      • Bonjour Bernard,

        Oui, je te rejoins pleinement à propos du Roun plein à craquer de Koueï (quoique ceci puisse toutefois être tempéré).

        Mais c’est justement ça le but de la méthode Coué !!

        Reprogrammer consciemment son Roun (son imagination) dans un sens constructif et favorable, pour effacer ces « virus informatiques » comme tu dis !

        • Pfff, c’est pas un gamin d’à peine un siècle, comme ton Coué, là, qui va apprendre à un vieux Chinois de cinq millénaires comment on vire les koueï !

          Même ch’ti Jésus, qui n’a que 20 siècles, il le savait bien, lui, comment on chasse les démons.

          Par l’Esprit, par le Chenn !

          Dans le cycle d’engendrement le Chenn est le seul à pouvoir nourrir le I, à le réparer, à combler les failles dans lesquelles les koueï venaient s’incruster comme des morpions.

          Le Roun peut-il imaginer le présent ? Peut-il imaginer la Réalité ?

          Seule la Réalité peut guérir !

          Seul l’Esprit peut guérir !

          Bernard

          • Ai-je dit le contraire ?!!

            En quoi la méthode Coué est incompatible avec le déploiement du Chenn ?

            Et puis, seule la Réalité peut guérir, seul l’Esprit peut guérir.. OK.
            C’est très beau comme concepts. En pratique, tu fais comment ?

            • En pratique, je laisse le Chenn ridiculiser l’imagination.

              Exemple de thérapies qui font ça : le Lying.

            • OK, je vois.
              En même temps dans le lying, l’imagination n’est pas totalement absente de la démarche, on la sollicite même assez activement pour faire émerger les situations de vie.
              Après, je suis d’accord, on ne lui laisse pas le dernier mot. On travaille activement avec elle tout de même.

            • Toujours la même chose : on utilise une épine pour enlever une autre épine. On utilise l’imagination pour lui retirer son pouvoir.

              Seule l’imagination empêche l’éveil.

              Qui crée l’illusion, sinon l’imagination ?

              S’éveiller c’est cesser d’imaginer.

    10. Bonjour Greg,

      Je découvre ton blog en tombant sur cet article sur Emile Coué.

      Emile Coué a été longtemps critiqué (surtout en France), reconnue en premier au USA, puis en France, où maintenant on parle de lui comme le maître de la pensée positive et de l’auto-suggestion. C’est d’ailleurs suite à sa méthode, que la médecine a intégré dans les études cliniques 50% avec le médicament et 50% avec un placebo (souvent de l’eau saline).

      Il est vrai que beaucoup oublie ceci : « lorsqu’il y a conflit entre l’imagination et la volonté, c’est toujours l’imagination qui l’emporte », et pense qu’il suffit juste de dire l’auto-suggestion est c’est tout, ils oublient l’imagination, le ressenti et critique la méthode.

      • Salut Chloé,

        Merci pour ton commentaire, et bienvenue dans la communauté des Virtuoses :-)

        Oui, tu fais bien de rappeler que les travaux d’Emile Coué ont permis l’introduction du placebo, c’est une précision importante !

        Je vais aller parcourir ton blog car ton thème m’intéresse particulièrement ! :-)

        Bonne journée

        Grégory

    11. Bonjour Grégory,

      Personnellement je n’ai pas encore étudié la méthode Coué, mais je connais assez bien un autre auteur dont la méthode se rapproche beaucoup de la sienne.

      Il s’agit de Charles F. Haanel qui présente sa méthode au travers de son oeuvre phare « La clé de la maîtrise » (traduit en français par Marcelle della Faille aux éditions Le Dauphin Blanc)

      http://www.amazon.fr/Clé-Maîtrise-Charles-F-Haanel/dp/2894361831

      Ce dernier fait aussi état de la supériorité du subconscient sur le conscient. D’après ses propos notre subconscient serait en activité 24h/24 ce qui influence considérablement nos pensées, actions et réactions.

      Néanmoins, il indique que pour programmer le subconscient nous devons utiliser notre conscience.

      Par quel procédé et bien en harmonisant 4 paramètres fondamentaux :

      1. l’objectif clairement défini (avec un maximum de détails);

      2. une foi inébronlable;

      3. une confiance absolue;

      4. et une gratitude fervente.

      En gros nous devons littéralement fusionner avec notre objectif dont la vision est si nette qu’il nous semble déjà réel. Aucun doute ne doit subsister dans nos pensées, nous devons être certain d’atteindre notre but comme s’il nous appartenait déjà. De plus, nous devons être constamment reconnaissant pour les résultats positifs correspondants qui se matérialisent dans notre vie.

      Bien sûr ce travail doit se faire on répétant sans cesse des phrases et pensées qui vont dans ce sens. Mais parallèlement à ça nous devons ressentir les émotions qui s’y rattachent afin d’amplifier le processus.

      Je trouve que les 2 auteurs se rejoignent complètement dans leur réflexion. IL est intéressant d’identifier les parallèles afin de trouver la méthode qui convient à chacun de nous.

      Salutations

      • Coucou Greg,

        Merci pour ce long commentaire, très intéressant ! Et bienvenue dans la Communauté des Virtuoses 😉

        J’ai déjà entendu parler de Hannel mais n’ai pas approfondi son travail.

        Effectivement, d’après ce que tu expliques, les méthodes sont très proches.

        On retrouve beaucoup des préceptes que tu expliques dans les enseignements plus récents des grands du Développement personnel et de la loi de l’attraction (Earl Nightingale, Bob Proctor, Jack Canfiel, Tony Robbins, etc..).

        Personnellement, je ne fais pas bien la différence entre le 2 et le 3 que tu mentionnes. La confiance absolue me semble appartenir à la foi inébranlable.

        Mais je suis d’accord avec toi, il est absolument indispensable d’associer des émotions pour imprimer plus fortement ce qu’on veut dans notre subconscient.

        Merci de nous avoir rappelé l’existence de cet auteur ! Je vais me pencher sur son travail de façon plus approfondie :-)

        Belle journée à toi

        Grégory

        • Salut Greg,

          C’est vrai que la différence entre confiance et foi est très subtile à percevoir. C’est deux termes ont une signification commune qui est de se fier entièrement à quelque chose ou à quelqu’un.

          La confiance relève de l’assurance et du courage qui vient de la conscience qu’on a de sa valeur, de sa chance. Ce terme est plus terre-à-terre que celui de la foi.

          La foi va encore plus loin, car elle évoque aussi l’adhésion de l’homme à un idéal qui le dépasse, c’est pour cela qu’il est plus souvent utilisé par les religions. Ici ce qui nous dépasse c’est le pouvoir de l’attraction, nous en sommes conscients mais nous ne pouvons pas forcément l’expliquer.

          Salutations

        • bonsoir à nouveau Grégory (j’ai fait un effort d’orthographe!)
          et bien c’est un bon exemple, M. Haanel, de personne qui recommande d’etre à fond tout le temps sur son voeu, il n’est pas spécialement dans le lacher prise, me semble t il. Ca serait intéressant d’avoir ton avis à l’occasion si tu lis son livre.
          Bonne soirée à tous

    12. rima

      les affirmations (positive ou négative ) n’ont jamai réussi à me soulager de mon mal être, ou sapé mon moral qd il je me sens bien. je répète ces phrases depuis plsu de deux ans, rien n’y fait, je suis tjrs la même. pire, g bien l’impression d’une menteuse et que je me mens à moi meme.

      • Hermès

        Rima…
        Concernant ton commentaire tu à omis l’action… Effectivement effectuer de l’auto-suggestion sans « en payer le prix » ou sacrifices (comme pour toute loi d’attraction d’ailleurs) sera toujours vaine et sans effet… Par exemple, tu veut le beau, tu cherche le beau et pourquoi pas devenir encore plus beau: sans action ou sacrifice de ta part, cela reviendrai a poursuivre des chimères… Cela passe ,dans cet exemple précis, par la reconsidération de notre propre corps (formidable usine chimique, formidable outil physique et organique (les différentes fonctions de chaque partie du corps, des organes, sa résistance, etc) et de prendre soin de lui (sports, repos, massage, cuisine, coiffure, « relookage », augmentation de sa confiance en soi etc)… Le penser c’est bien, mais maintenant l’écrire et se fixer cet objectif quotidiennement et tout mettre en œuvre (par ses actes) pour que ce souhait ce réalise, c’est mieux… Tu optimisera tes chances de résultat… Fait cela pour tous les objectifs que tu souhaite atteindre en incorporant les sacrifices que tu va devoir faire pour les réaliser… Toute action engendre une réaction opposée: Une des lois élémentaire de la physique pourtant… Tu recevras en conséquence de ton implication et de ta dévotion régulière a ton objectif… c’est aussi simple que cela…

    13. Bonjour à toutes et à tous, Hier soir, parce que j’aime bien ses articles, j’ai fait paraître en l’état, cet article. Ce matin après relecture, voici ce que j’ai à dire:
      1 devenir enfin belle, via l’usage de cosmétiques, régimes, sport, bronzage, parfois chirurgie (résultat sans aucune garantie) ;

      2 vous persuader que vous êtes déjà belle, sans rien changer à la réalité (méthode Coué) ;

      3 vous convaincre que votre apparence physique n’a aucune importance. Cela consiste généralement à déclarer que c’est « la société » qui est « pourrie », qu’elle impose aux femmes des « standards de beauté déconnectés de la réalité » en donnant des poupées Barbie aux petites filles, en faisant des défilés de haute-couture avec des mannequins squelettiques, à cause des hommes machistes, etc.

      Ce qui m’interpelle est le numéro 2… Méthode Emile Coué…

      J’aime trop cette méthode, technique que j’ai adaptée pour accepter le propos de Jean-Marc Dupuis, en l’état…

      Il n’a jamais été question  » de se persuader d’être déjà belle, sans rien changer à la réalité… pour le devenir…!

      La technique de Mr Coué ne fonctionne pas comme cela ! Et la présenter ainsi:
      c’est induire les gens en erreur sur la CAPACITÉ et le POUVOIR de cette technique, à les TRANSFORMER !

      Au POUVOIR de cette technique: à leur permettre d’obtenir ce qu’ils désirent…
      à les aider à atteindre l’objectif qu’ils souhaitent… à parvenir à être la personne qu’ils veulent…
      C’est un peu (doux euphémisme…) se moquer ou aider les indécis, renforcer le propos des incrédules à l’égard de Mr Emile Coué et du caractère « magique » de sa technique, c’est aider tous les colporteurs d’invraisemblances parce qu’ils sont dans le doute, le déni et la peur… à s’enfoncer encore plus dans leurs difficultés à vivre…

      Je pratique la technique de MR Emile COUÉ depuis 30 ans… En fonction de pratiques parallèles, je l’ai améliorée à mon goût  » Relaxation avec conditionnement programmé « … Mais entendons-nous bien, il n’est pas question, ni pour l’une, ni pour l’autre… de persuader Quiconque d’une chose pour qu’elle se produise ! en l’état…!

      Cette Technique n’opère pas comme cela…

      Si vous souhaitez CHANGER, TRANSFORMER, OBTENIR quelque chose…
      1° Il est indispensable de vous détendre, relâcher votre corps afin d’atteindre un état non-ordinaire de conscience (EMC)

      2° Dans cet état, que vous soit induit ou de vous induire (auto- hypnose) vos objectifs, vos souhaits, vos désirs à atteindre…

      3° Suite à cela…, de très nombreux comportements habituels gênants, dont vous voulez vous séparer, vont DISPARAÎTRE, cédant la place à des comportements, des attitudes fécondes que vous souhaitez voir, adopter dans votre vie de tous les jours… !

      Relisez-le bien…:

      Suite à cela…, de très nombreux comportements habituels gênants, dont vous voulez vous séparer, vont DISPARAÎTRE, cédant la place à des comportements, des attitudes fécondes que vous souhaitez voir, adopter dans votre vie de tous les jours… ! vont APPARAÎTRE dans votre vie de tous les jours… !
      Votre vie de tous les jours sera transformée dans le sens que vous souhaitez !
      En termes clairs: j’ai des voleurs (kleptomanes) qui cessent de voler, des fumeurs (4 paquets par jour ±° qui cessent de fumer, des violents qui cessent de l’être, des gens qui souffrent parce qui ont été agressés, abusés, battus, violentés, violés, martyrisés… qui retrouvent une vie normale en apprenant à s’AIMER malgré leur histoire… elle disparaît gommée qu’elle est dans leur esprit mental; d’autres personnes qui ne se trouvent pas belles, pas à leur goût, trop volumineuses, trop minces qui se TRANSFORMENT, car ce qui leur est induit dans leur esprit va faire en sorte qu’elles adoptent les attitudes suivies d’effets qui porteront t leurs fruits ! en les AIDANT à FAIRE ce qui les AIDERA à ÊTRE en se RAPPROCHANT AU MIEUX de ce qu’elles VEULENT ÊTRE et NON… PARAÎTRE dans leur vie ! des enfants qui ont des difficultés scolaires, des enfants en conflits avec leurs parents, la société, des enfants qui présentent un dysfonctionnement dans leur modalité de fonctionnement… physique, moral, mental… qui obtiennent de meilleurs résultats pour les uns, qui s’adaptent plus facilement en fonction de la satisfaction de leurs besoins personnels et d’autres QUI n’étant PAS ou PLUS considérés comme des INAPTES ou INCAPABLES ou ANORMAUX… commencent à se ressentir, puis s’entrevoir, puis se voir, puis se vivre progressivement dans le sens du mieux-être, avec un regard plus normal pour la personne « normale qu’ils deviennent ou peuvent-être…

      Nous sommes loin, de la présentation idyllique, magique, miraculeuse, absurde… (doux euphémisme… encore une fois! )

      Et cela fonctionne à tous les âges, avec des résultats divers, mais des RÉSULTATS P O S I T I F S ! évidents… !
      ET les utilisatrices et utilisateurs ont tous les âges… du bébé dans le ventre de sa mère, de la femme enceinte au Monsieur de 87 ans … jamais désiré depuis qu’il est né, refusé et rejeté par sa mère, qui se hait, qui choisit une femme qui ne l’aime pas et qui continuera à se haïr toute sa vie… Et qui après plusieurs usages de cette technique pour des objectifs différents… VIT en allant t vers les autres, en s’acceptant avec de + en + d’amour pour lui-même et ceux qui l’entourent ( à renoué avec son fils après + de 30 années de refus, vit seul est heureux d’être seul, s’accepte, taille ses arbres, vit de mieux en mieux, à un macintosh et s’instruit chaque jour « participe à la construction d’un monde meilleur  » comme il se plaît à le répéter ! ou cette Veuve de 94 ans qui décidera de se remettre en cause ainsi que ses routines… transformera son quotidien, son discours et ses relations tant avec les siens que le monde environnant…

      TOUT est dans la Tête. RIEN ne se fait, ni ne se défait sans la TÊTE: Source de toutes nos PENSÉES qui matérialisent notre quotidien ! (Jahrod UNYK)

    14. Merci d’avoir l’extrême gentillesse de rectifier ma méprise… Je ne suis plus à l’école pour être appelé par mon nom… Mon prénom me convient et suffit.
      Il y a une erreur dans mon texte… Il serait bon de rectifier ou de lire dans le 2° Dans cet état d’induction par un hypno-thérapeute ou d’auto-hypnose …. induction personnelle… vos objectifs, vos souhaits, vos désirs à atteindre…
      Merci pour votre compréhension.
      Prenez soin de vous.

    Laisser une réponse

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>